Qu’est-ce que le Bluetooth Blow Energy?

schéma BLE-TLG Pro

Les origines du Bluetooth Low Energy

Le Bluetooth Low Energy ou BLE, Bluetooth LE ou encore Bluetooth Smart, a été conçu par Nokia sous le nom Wibree puis fût ensuite adopté définitivement par le SIG (the Bluetooth Spécial Interest Group). A l’origine, il a été imaginé pour offrir une consommation d’énergie la plus faible possible. Le BLE donne à ses utilisateurs un accès aisé et fiable, ce qui explique pourquoi il est aujourd’hui très prisé par les fabricants d’appareils électroniques, développeurs ou ingénieurs.

Le fonctionnement du Bluetooth Low Energy

Le BLE dispose de différents types de connexions. N’importe quel objet connecté en BLE peut avoir jusqu’à 4 fonctions différentes :

  • Le « Broadcaster » : il peut être utiliser comme un serveur. Son objectif est de transmettre régulièrement des données à un autre appareil. Seul point négatif, il n’accepte aucune connexion entrante.
  • « L’Observer » : Ici, l’objet écoute et interprète les données envoyées par un « broadcaster ». L’objet, ne peut pas envoyer de connexions vers le serveur.
  • Le « Central » : souvent un smartphone ou une tablette. Il peut réagir de deux façons différentes : soit en mode advertising, soit en mode connecté. Dans ce cas il est le dirigeant et c’est de lui que part l’échange de données.
  • Le « Peripheral » : Va accepter toutes les connexions du central et lui envoyer des données de manière périodique. Ce système package les données de façon universelle via le protocole afin qu’elles soient comprises par les autres périphériques.

Vous l’aurez compris le Bluetooth Low Energy (BLE) est une technologie tout à fait adaptée pour le milieu industriel puisqu’elle permet d’échanger rapidement et en toute sécurité des informations peut gourmande en énergie comme la température, l’humidité ou encore un mouvement et surtout en offrant une longévité de batterie beaucoup plus importante que le Bluetooth classique.